Plus la taille de l’entreprise et donc sa complexité est grande, plus l’importance de ceux qui s’occupent de son administration comptable est grande. C’est pourquoi il est pratiquement indispensable pour beaucoup d’avoir un chiffre qui s’occupe de tout ce qui touche à la comptabilité. Cette personne sera en charge de la réalisation des opérations telles que les déclarations fiscales et les états financiers annuels et, le cas échéant, fournira également des conseils dans les domaines fiscal et commercial. Mais quel est le coût d’un comptable ?

 

Toutes les entreprises ne sont pas créées égales, et leurs besoins ne le sont pas non plus. Dans de nombreux cas, surtout s’il s’agit de PME ou d’indépendants avec un numéro de TVA, ce qu’il faut, c’est un professionnel qui tient la comptabilité de notre entreprise, et rien d’autre. Bien que l’on parle souvent d’expert-comptable, le code civil belge est beaucoup plus complexe et prévoit différentes figures professionnelles différentes telles que l’expert-comptable, et le commissaire aux comptes, chacun ayant des compétences spécifiques.

La comptabilité externe : un comptable, un expert-comptable ou un commissaire aux comptes ?

Penser que l’administration comptable ou la simple tenue de livres comptables est une tâche dont tout le monde est capable est plus que jamais faux. Être propriétaire d’une entreprise ne fait pas nécessairement de vous un expert-comptable. Pour une comptabilité correcte, il est en effet nécessaire d’avoir les connaissances pertinentes, pour lesquelles les professionnels du secteur étudient pendant des années et complètent leurs cours de formation par des mois ou des années d’apprentissage obligatoire, suivis d’examens de qualification qui leur permettent de s’inscrire au référentiel.

 

Une fois la décision prise de s’appuyer sur un professionnel externe qui travaille à son compte ou pour un studio composé de divers professionnels et personnalités, il est important de clarifier à quoi s’attendre et ainsi d’identifier la figure qui nous convient. L’expert-comptable et le comptable sont deux figures liées l’une à l’autre, mais avec des différences marquées. Les deux personnalités professionnelles sont régies par le même registre, le Registre des Experts-Comptables, divisé en deux sections connexes, respectivement A pour les experts-comptables et B pour les experts-comptables. En quoi ces deux métiers sont-ils donc différents ?

 

Tout d’abord, comme déjà évoqué, le parcours de formation pour devenir expert-comptable est différent de celui d’expert-comptable, en effet ce dernier requiert un diplôme de spécialiste, alors que la formation en trois ans est suffisante pour l’expert-comptable ; il va donc de soi que l’approfondissement des connaissances en matière fiscale n’est pas comparable. Mais ce que l’entrepreneur qui veut confier sa gestion comptable à un professionnel a besoin de savoir, ce sont les différences dans le domaine opérationnel. L’expert comptable Ixelles est un grand expert en matière fiscale, fiscale et juridique, et parmi les nombreuses fonctions qu’il peut exercer, il y a, par exemple, les suivantes :

  • La tenue de livre compte
  • Les expertises et conseils techniques aux entreprises en matière fiscale
  • La planification fiscale et déclaration de revenus
  • Exercer des activités similaires à celles des auditeurs
  • La représentation des entreprises devant l’administration fiscale
  • Réaliser l’évaluation des entreprises
  • Liquider des sociétés, des actifs et des actifs individuels

Il s’agit donc d’un large éventail de possibilités et de compétences correspondantes qui dépassent celles du comptable.

 

Le champ d’action du comptable est plus restreint. Sa mission principale est de tenir une comptabilité, comme la nomenclature elle-même le suggère, tant pour les personnes physiques que pour les personnes morales, à laquelle s’ajoute le conseil fiscal. Il a pour mission d’apprécier la bonne préparation des états financiers et la comptabilité y afférente. De plus, il peut préparer des documents de fin d’année. Cela en fait en soi une figure plus adaptée aux besoins des petites et moyennes entreprises, dont le travail bureaucratico-fiscal est réduit, car elles exercent des activités commerciales souvent plus simples que celles des grandes entreprises, et des particuliers.

Les tarifs comptable – Honoraires conseillés

Il n’est certes pas facile d’établir un prix absolu pour externaliser la comptabilité de votre entreprise qui soit adapté à chaque situation, voire impossible. Cependant, l’Ordre national des experts-comptables établit annuellement une grille tarifaire des prestations individuelles et des différents régimes fiscaux des clients.

 

Si vous êtes une grande entreprise, qui réalise peut-être sa propre administration comptable en interne, mais souhaite tout de même s’appuyer sur un professionnel externe pour minimiser tout risque d’un point de vue fiscal, alors le choix devra tomber sur le commissaire aux comptes.

Catégories : Finances



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

innovation publication web